Première guerre mondiale/La situation de l'Europe avant la guerre et les causes de la guerre

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher
Début de la boite de navigation du chapitre
La situation de l'Europe avant la guerre et les causes de la guerre
Icône de la faculté
Chapitre no1
Leçon : Première guerre mondiale
Retour au sommaire
Chap. suiv. : La guerre au front
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Première guerre mondiale : La situation de l'Europe avant la guerre et les causes de la guerre
Première guerre mondiale/La situation de l'Europe avant la guerre et les causes de la guerre
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Dans cette leçon, nous allons étudier comment l'Europe est entrée en guerre.

Les rivalités européennes[modifier | modifier le wikitexte]

En 1914, l'Europe domine le monde. Les États européens se différencient entre eux par leurs systèmes politiques et leur développement économique.

Des différences politiques[modifier | modifier le wikitexte]

La France et dans une moindre mesure la Grande-Bretagne et l'Italie sont des régimes démocratiques : un parlement élu détient le pouvoir.

En revanche, l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et la Russie sont des régimes autoritaires, le pouvoir appartient à l'empereur, au tsar ou au roi, et le parlement ne joue aucun rôle.

Des différences économiques[modifier | modifier le wikitexte]

La Grande-Bretagne et l'Allemagne sont deux grandes puissances économiques et industrielles, de plus les Britanniques ont le premier empire colonial du monde.

La France, l'Autriche-Hongrie et l'Italie ont développé des industries mais l'agriculture reste importante.

Tandis que la Russie reste encore un pays très agricole bien qu'un effort industriel ait commencé à se développer.

On peut aussi remarquer que l'Allemagne ne possède que très peu de colonies par rapport à l'énorme empire colonial britannique, ce qui ajoute à la rivalité économique.

Une volonté de revanche[modifier | modifier le wikitexte]

Suite à la guerre franco-allemande de 1870 perdue par la France et suite à laquelle cette dernière a dû céder les territoires d'Alsace et la Lorraine, aux Allemands, la France a un fort désir de revanche et est prête à se battre contre les Allemands à la première occasion venue afin de récupérer ses deux territoires perdus.

Le reste du monde[modifier | modifier le wikitexte]

Les États-Unis sont depuis 1900 la première puissance productive (le Royaume-Uni reste la première puissance économique) du monde. Le Japon est déjà une grande puissance industrielle et militaire (plusieurs victoires sur les Russes, dont une en 1905).

L'Asie et surtout l'Afrique ont été partagées entre les grandes puissances européennes. L'économie chinoise est aussi contrôlée par les européens.

Avant la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le wikitexte]

Cette carte de l'Europe à la veille du conflit montre que la mécanique des alliances militaires mettant face à face Triple Alliance et Triple Entente ont transformé l'Europe en poudrière.

Avant la Première Guerre mondiale, plusieurs pays avaient signé des traités s'engageant à soutenir les autres membres de ce traité à leur venir en aide en cas de guerre. En Europe, deux traités ont été signés :

  • Il y a d'abord La triple alliance, qui est créée en 1882 sous l'impulsion du chef allemand Bismark. Elle rassemble l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Italie. La Roumanie y sera secrètement associée par la suite.
  • La triple entente, qui est formée le 31 août 1907 entre la France, la Russie et le Royaume-Uni (ainsi que la Serbie).

Ces deux alliances seront en constante rivalité, tant sur les plans coloniaux que sur le plan territorial (guerre de 1870).

Le déclenchement de la guerre[modifier | modifier le wikitexte]

Arrestation de l'assassin Gavrilo Princip

Le 28 juin 1914, François Ferdinand, héritier du trône d'Autriche est assassiné à Sarajevo par un nationaliste serbe. Encouragée par l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie lance un ultimatum à la Serbie l'obligeant à accepter la participation d'enquêteurs autrichiens pour mener l'enquête sur l'assassinat de l'héritier. Comme la Serbie refuse, l'Autriche-Hongrie lui déclare la guerre le 28 juillet 1914. Le « jeu » des alliances précipite les pays européens dans la guerre : la Russie, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni mobilisent leurs troupes. L'Italie ne s'engage pas dans la guerre prétextant un manque d'organisation.


Pour plus de détails, l'article de wikipédia.


Première guerre mondiale
bouton image vers le chapitre précédent sommaire