Géographie urbaine/Site et situation des villes

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher
Début de la boite de navigation du chapitre



Site et situation des villes
Icône de la faculté
Chapitre no2
Leçon : Géographie urbaine
Chap. préc. : Concept de ville
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Géographie urbaine : Site et situation des villes
Géographie urbaine/Site et situation des villes
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Il s’agit du cadre géographique. L’installation de la ville et son développement dépendent des composantes physiques, considérons-les comme un potentiel que l’homme peut utiliser ou négliger.

La situation[modifier | modifier le wikicode]

Position de la ville vis-à-vis des éléments physiques ou économiques, et particulièrement des moyens de communication. En consultant cartes et atlas, vous trouverez de nombreux exemples. Les principaux types de situation sont :

  • la centralité

Les capitales ont fréquemment une position centrale dans leur pays. Les bourgs et petites villes placées au milieu d’une zone homogène où les relations peuvent se faire dans toutes les directions sans obstacles. Les villes « agricoles » au centre de leur campagne.

  • le contact

Les villes situées au contact de deux milieux ou régions différents mais complémentaires. Les littoraux au contact terre-mer, là où un port a pu s’installer. Les contacts montagne-plaine ou débouché de grandes vallées. … ou au contact avec le désert : Ouarzazate, Tombouctou.

  • les croisements, les confluences

Situations particulières dans les vallées, des zones de passage, confluences, ou fonds d’estuaire (lieu de rupture de charge). Les situations d’embouchure ou de fond d’estuaire étant une situation encore plus intéressantes grâce au contact fleuve et mer, continent et mer. Les croisements ou nœuds de communications ferroviaires ou routiers.

La situation est difficile à interpréter et évolue au cours du temps. En effet, la situation est d’origine géographique mais d’autres éléments doivent intervenir pour qu’une ville se développe dans une « bonne » situation. Ainsi, certaines confluences importantes n’ont donné naissance à aucune ville ou à des villes insignifiantes. La position de Paris au centre d’une toile d’araignée de voies de communication est le résultat de choix politiques plus que d’une prétendue position géographique. La situation d’une ville dépend de l’histoire politique et économique du pays. Le déplacement des frontières (Vienne décentrée en Autriche) ou la création d’un équipement de transport (gare TGV, autoroute, etc.) modifie la situation. La situation évolue donc dans le temps.

Le site[modifier | modifier le wikicode]

S’oppose à la notion de situation, celle du site est à échelle locale et non régionale ; elle concerne le cadre physique du lieu où est née la ville : géologie, relief, climat, hydrologie. Les sites de défense sont particulièrement fréquents.

La naissance de la ville est liée au site géographique mais la situation a joué un rôle complémentaire.

Au fil du temps, la ville se développe en superficie, sur d’autres sites. Il faut donc connaître le lieu originel de l’implantation de la ville pour pouvoir comprendre le site. L’expression « site primitif » est celle que nous retiendrons dans le cadre de ce cours.



Géographie urbaine
bouton image vers le chapitre précédent Concept de ville